Braine-le-Château

Lové dans la vallée du Hain, le village remonte au Moyen-Age. Le village doit son nom au château, élevé au XIIe siècle par le comte de Trazegnies sur une ou plusieurs « mottes » au nord de la vallée.

Aujourd’hui, elles sont couvertes de bois et les villageois les nomment « les Monts ». Le château actuel, entourés de douves alimentées par un ruisseau, se trouve près de l’église.

Au centre de la place trône le « pilori » érigé en 1521, sans doute le plus remarquable de Belgique, où étaient attachés les délinquants pour être exposés aux quolibets de la foule.

L’église abrite la tombe de Maximilien de Hornes, mort en 1542, châtelain du lieu et chambellan de l’empereur Charles-Quint.

En face de l’église, se trouve la maison du Bailli (régisseur des domaines du seigneur) remontant au XVIe siècle.

En descendant la rue des Comtes de Robiano, on aboutit au moulin banal (début XIIIe siècle) dont les deux roues étaient actionnées par le Hain, ainsi que la brasserie banale (XVI-XVIIe siècle).

Plusieurs sites se visitent : le moulin, le musée « lapidaire », à gauche de l’église, et le musée des outils des métiers de la pierre.